Brassin Perso – Ainu 2 – Mustachioed Drachen

Allez, la recette brassée aujourd’hui.

Petite note : clairement, des houblons libres dans une cuve Brewferm de 27L, ça bloque le robinet. A ne pas reproduire. Mais profitez de la recette !

Certains chiffres seront faux, normal, elle est pas encore tout à fait prête 🙂

Mustachioed Drachen
American IPA
Type: All Grain Date: 19 Mar 2017
Volume à fermenter: 20,00 l Brasseur: Ainulindale
Volume d’ébullition: 25,87 l Durée d’ébullition: 80 min
Volume post-ébullition: 21,87 l Rendement: 72,00 %
Volume embouteillé: 20,50 l Rendement prévu: 75,6 %

Ingrédients

Ingredients

Amt

Name

Type

#

%/IBU
31,34 l Champigny Water 1
4,50 kg Pale Malt (Weyermann) (6,5 EBC) Grain 2 81,8 %
1,00 kg BEST Munich Dark (BESTMALZ) (28,0 EBC) Grain 3 18,2 %
25,00 g Hallertau Magnum [14,00 %] – Boil 70,0 min Hop 4 39,8 IBUs
60,00 g Mandarina Bavaria [8,50 %] – Boil 2,0 min Hop 5 18,9 IBUs
1,0 pkg Vermont Ale (Yeast Bay #-) Yeast 6
40,00 g Mandarina Bavaria [8,50 %] – Dry Hop 7,0 Days Hop 7 0,0 IBUs

Profil

Densité initiale prévue: 1,062 SG Densité initiale mesurée: 1,060 SG
Densité finale prévue: 1,010 SG Densité finale mesurée: 1,020 SG
Pourcentage d’alcool par volume estimé: 6,8 % Pourcentage d’alcool par volume mesuré: 5,3 %
Amertume: 58,7 IBUs Couleur: 15,7 EBC

Profil d’empâtage

Type de profil: Temperature Mash, 2 Step, Medium Body Poids total des grains: 5,50 kg
Volume de rinçage: 17,04 l pH de la maische: 5,25
Température de rinçage: 80,0 C Température du seau de filtrage: 22,2 C

Mash Steps

Name

Description

Step Temperature

Step Time
Protein Rest Add 15,84 l of water and heat to 52,0 C over 20 min 52,0 C 20 min
Saccharification Heat to 66,0 C over 15 min 66,0 C 40 min
Mash Out Heat to 78,0 C over 10 min 78,0 C 10 min
Rinçage: Fly sparge with 17,04 l water at 80,0 C

Carbonatation et Stockage

Type de carbonatation: Bottle Volume de CO2: 2,8
Sucre utilisé: Bottle with 147,16 g Table Sugar Vieillir pendant: 30,00 days
Fermentation: Ale, Three Stage – Julien Température de stockage: 22,0 C

Notes

Brassin Collectif – Ainu 2 – Beaver Bock aka on bricole pas mal avant

On commence une belle journée dans l’idée de brasser ce dernier petit kit de Brewferm qu’il reste avant de passer en recettes maison ! C’est aussi l’occasion de tester le tout nouveau manifold en cuivre fait main.

Mais avant… Nous avions décidé de commencer par embouteiller notre amie, la précédente Indiana Ale.

Lire la suite

Brassin Perso – Ainu 1 – Kit Brewferm Blondie aka On s’améliore

Après les quelques déboires liés au premier brassin qui fut une sacré aventure (et une très bonne découverte), j’ai décidé de me lancer, en solo cette fois, au brassage d’une deuxième bière.

C’est donc parti pour Blondie ! Voilà ce qui est attendu

  • Densité initiale : 1.064
  • Alc. 6.3 vol.%

Et nos amis les ingrédients (les proportions sont pas super explicites, ni l’ordre des houblons je sais pas encore les reconnaître) :
Pils 3 EBC, Malt de froment blond 3 EBC, Melanoidin 70 EBC, houblons Styrian Goldings + Saaz + East Kent Goldings, glucose, levure (S33).

Plan de brassage : 10 minutes à 45°C, 45 minutes à 62°C, 25 minutes à 72°C et 10 minutes à 5°C.

Gros changement par rapport au premier : il y a un houblon aromatique en fin de cuisson, et un houblonnage à cru.

J’étais cette fois fortement décidé à améliorer mon processus et à parfaire les petits défauts rencontrés lors de la première fois.

Lire la suite

Brassin Collectif – Ainu 1 – Brewferm Indiana Ale Le brassin venu des enfers

Avant même de commencer à brasser, je me suis équipé. D’abord de matériel, bien entendu, mais aussi de personnel, en l’occurence Chiky, le co-brasseur, et le fiston, qui aime tourner des robinets. On n’a jamais assez de bras.

Dans un second temps, j’ai ouvert ma petite boîte pour en observer le contenu :

brouland-contenu.jpg
Coucou je viens pas du même kit en fait

Il y a trois choses dans ces kits :

  1. Le(s) malt(s)
    On va le concasser au moulin pour en faire la base de la maische
  2. Le(s) houblon(s)
    On va les mettre pendant l’ébullition, ou à cru, pour aromatiser le moût
  3. La/les levure(s)
    C’est notre générateur à glouglou qu’on va mettre dans le fut de fermentation avec le moût froid

Alors à partir de tout ça, comment fait-on de la bière m’sieur ?

Lire la suite

Youpi Brassin, mais quoi qu’est-ce ?

C’est pas bien dur, en fait, c’est quand l’auteur décide de commencer à brasser ses bières.

Cela fait une paye que j’erre dans les méandres des choses qui se mangent et qui se boivent. Je cuisine assez souvent, et j’apprécie mon repas avec un petit verre de quelque chose.
Dans le passé, je me suis déjà mis à la torréfaction de café. Certes, pas pour l’économie (même si c’est plus économe), mais vraiment pour le plaisir de faire les goûts/assemblages que j’apprécie. C’est fun, et j’y prends du plaisir, là est l’essentiel.

genecafe
Instrument de torture d’un grain de café, utilisé par votre humble serviteur

Cette année, face à un énième anniversaire, ma douce se demandait quoi m’offrir. Elle a longuement hésité et au final, a très justement choisi de m’offrir du matériel à brasser ma propre bière. Cela faisait un moment que l’idée me titillait, elle a sauté sur l’occasion.

Lire la suite