Brassin Perso – Ainu 1 – Kit Brewferm Blondie aka On s’améliore

Après les quelques déboires liés au premier brassin qui fut une sacré aventure (et une très bonne découverte), j’ai décidé de me lancer, en solo cette fois, au brassage d’une deuxième bière.

C’est donc parti pour Blondie ! Voilà ce qui est attendu

  • Densité initiale : 1.064
  • Alc. 6.3 vol.%

Et nos amis les ingrédients (les proportions sont pas super explicites, ni l’ordre des houblons je sais pas encore les reconnaître) :
Pils 3 EBC, Malt de froment blond 3 EBC, Melanoidin 70 EBC, houblons Styrian Goldings + Saaz + East Kent Goldings, glucose, levure (S33).

Plan de brassage : 10 minutes à 45°C, 45 minutes à 62°C, 25 minutes à 72°C et 10 minutes à 5°C.

Gros changement par rapport au premier : il y a un houblon aromatique en fin de cuisson, et un houblonnage à cru.

J’étais cette fois fortement décidé à améliorer mon processus et à parfaire les petits défauts rencontrés lors de la première fois.

Alors cette fois-ci, même si j’ai pas mis de photos, j’ai concassé après avoir mis en place le circuit aDeuBall (c) pour remplir ma cuve graduée avec l’eau. Du coup j’ai gagné un peu de temps.

Une fois concassé, non sans quelques difficultés pour avoir une mouture correcte sur le froment (qui semblait plus petit que le pils), voici le résultat dans ma cuve :

img_20170216_145350
Hmmm ma bonne bouillie qui sent vaguement la bête

Il n’en fallait pas bien plus ! Tout pile, les 27L, j’aurais cru que ça déborderait mais non. Notez au demeurant l’habile technique de fixation « à la pince à linge » pour la sonde thermique afin d’avoir une longueur qui évite que le bout de la sonde touche le fond de cuve.

D’ailleurs en parlant de température, cette fois-ci, en touillant verticalement (et donc en créant un mouvement de haut en bas pour favoriser les échanges thermiques) j’ai grandement gagné en temps de montée en température et en homogénéité. Température atteinte, je couvre et je mets la thermostat à quelques degrés en dessous pour éviter que ça brûle le fond.

img_20170216_154122
Je monte paisiblement à mon pallier les zamis

Vu que je brassais peinard en discutant sur le chat de Brassage Amateur, voici le terrain de bataille sur lequel on voit déjà ma cuve de filtration prête à l’emploi ainsi que la cuve tampon (graduée, cette fois) plus bas.

On y repère aussi la machine à café, mais c’est une autre histoire.

img_20170216_170719
Le brassage en cuisine 101 pour les glandeurs geeks

Alors petite remarque, je reste persuadé que mon concassage n’est pas assez fin, même si je vois quelques grains bien cassés et quelques enveloppes. Tout va trop vite, j’ai repéré du channeling (qu’on ne voit pas sur la photo), et je pense que je gagnerais à concasser plus fin. Mais c’est pour la prochaine fois.

img_20170216_171604
Une cuve de filtration ma foi d’un fort beau gabarit

Cette fois-ci j’ai laissé le gâteau de drèches se former paisiblement et j’en ai profité pour nettoyer quelques trucs dont la cuve qui me ressert à l’ébullition (je sais, ce n’est pas parfait). J’ai gratouillé les deux grains un peu cramouillés, au même endroit que la fois précédente, mais je n’ai pas insisté 107 ans non plus.

En gros, j’ai attendu 12-15 minutes avant d’ouvrir le robinet de la cuve de filtration à environ 1/3 ou la moitié.

img_20170216_171608
Si c’est pas assez propre pour toi, je sais pas ce qu’il te faut

Je gagnerai pas de concours de limpidité, mais voici en gros le premier moût, et après recirculation. Le premier semble déjà bien limpide, je me demande ce que ça veut dire… concassage pas assez fin ?

Cette fois-ci à vitesse réduite, j’ai rempli en premier lieu la cuve graduée puis j’ai rincé les drèches en faisant un cassage du gâteau (petit quadrillage sur le premier tiers).
En gros, 30 à 40 minutes de filtrage total, à vue de nez. Il paraît que c’est trop lent (mais c’est aussi car le robinet n’était que peu ouvert).

J’ai donc pu atteindre les 24L pré-ébullition, et j’ai refiltré tout ça de la cuve tampon vers la cuve d’ébullition. Au passage, via le tampon, j’ai éliminé toutes les particules de type grain ! Yay !

Et donc c’est là qu’on part en ébullition. Un temps plus important d’ailleurs qu’usuellement (ça avait pas mal refroidi pendant le filtrage, genre 59° de mémoire au lieu de 78°).

Une très belle formation d’albumines (si je ne m’abuse) s’est faite, même si ça ne rend pas forcément bien sur les photos. J’avais de beaux nuages. J’ai mis le houblon amérisant, puis peu avant la fin celui aromatique.

Cette fois-ci, j’étais bien décidé à ne pas me faire arnaquer du moût. Collier de serrage bel et bien présent sur ma sortie de robinet de cuve, le tout branché au RAP. Je n’ai ouvert que de moitié environ le tuyau de sortie de la cuve pour bien refroidir, et le tout après avoir fait un whirlpool un peu poussif que je n’ai pas laissé assez reposer (ceci expliquant mon trouble final je pense).

Mais malheureusement, après tous mes essais, je ne suis pas Hannibal Smith et mes plans ne se déroulent pas sans accroc.

orginal_john_hannibal_smith
Better luck next time Pilgrim

Cette fois-ci c’est le tuyau d’évacuation de l’eau qui a décidé de faire le petit facétieux et de m’arroser la gueule. Alors l’avantage, c’est que l’eau était tiède et non collante (au lieu d’être du moût bouillant). Du coup j’ai pu éponger avec des serviettes !

img_20170216_205028
Hi hi hi, je suis ton ami le tuyau facétieux

Pendant ce temps j’ai réhydraté mes levures (je préfère, je fais ça aussi avec la pizza). Eau bouillie refroidie, mélangée à un tout petit peu de sucre :

img_20170216_205040
Solution d’ensemencement à boire. Ça donne envie pas vrai ?

Et au final j’ai versé ma solution dans mon tout nouveau fut transparent (pour faire rigoler les enfants) et mis le barboteur.

img-20170216-wa0013

 

J’ai cette fois-ci pris la densité initiale à froid (~24°C), au réfractomètre et au densimètre. 1062, les deux étaient bien d’accord. J’utiliserai le réfractomètre à présent (== économie !). Pas mal vis à vis des 1064 prévus. Et j’avais prévu 20L, j’ai ça tout pile !

Mais encore une fois, le plus important :

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s