Matériel – Upgrade et construction – Résumé des épisodes précédents

Il y a de ça quelque temps déjà, j’ai songé à upgrader mon installation passée.

J’étais à titre de rappel équipé de ceci

products-0570026fr.jpg

Comme beaucoup, j’ai commencé avec un kit contenant un stérilisateur, il y a de ça un an. Depuis, beaucoup de choses ont changé (et c’est tant mieux) et j’ai brassé presque 300L ce qui me fait dire que l’installation fut bien rentabilisée.

Quelles sont les premières « upgrades » que j’ai faites ?

  1. La première et pas des moindres : la capsuleuse. Emily (la capsuleuse du kit) a vite prouvé que non, définitivement, il valait mieux quelque chose de plus sérieux et plus solide. Quelque chose de plus rapide aussi !
    J’ai jeté mon dévolu sur ceci :
    IMG_20180326_074207.jpg
    Une capsuleuse à main dite « Corona », 26/29 (même si je ne fais que du 26) et qui m’a permis de capsuler probablement la moitié de ma production de manière bien plus fiable que Emily. Et puis c’est très agréable à utiliser, il y a un côté poinçonneur apaisant…
  2. Le second, un moulin à grain pour remplacer ce Corona que je ne saurais plus voir tant il m’a cassé les pieds par sa non régularité. Le mien avait un problème d’axe faisant qu’un des disques était de biais et l’autre droit. Conclusion, mouture inégale. Je l’avais bien « réparé » vaguement, mais bref. Upgrade nécessaire.
    J’ai jeté mon dévolu sur ce moulin :
    IMG_20180326_072937.jpgAcheté sur Brouwmarkt pour pas si cher que ça, mais surtout me permettant de passer aux rouleaux :

    IMG_20180326_072944.jpg
    FEED ME SOME MALT NOM NOM NOM

    Clairement, en terme de facilité d’utilisation (on peut direct y mettre une perceuse sur le bras pour automatiser) ou régularité, c’est le jour et la nuit. Il se pose pépère sur un seau et roulez jeunesse.

  3. Et le troisième, pas forcément des moindres : un fourquet inox !
    On n’est jamais à l ‘abri du bling bling, mais surtout réaliser un whirlpool un peu vif avec mon fourquet plastique du kit a commencé à le plier et c’était impossible à faire correctement à mon goût.
    Et puis l’inox ça se nettoie mieux.
    Voici la bête :IMG_20180326_075021.jpg

Petit cheminement lent vers mon installation actuelle, et avant les posts qui viendront sur le montage de la Pico 40L et de ce qui va autour.

Clairement, ces « petits » upgrades m’ont permis de simplifier beaucoup de choses (sans pour autant dépenser des sommes astronomiques) et faire en sorte que ce soit plus plaisant à faire. Pour autant, certaines choses restaient peu confortables (notamment une seule cuve + filtration par tranvasement + monter le stérilisateur à hauteur pour l’ébullition alors que celui-ci est presque plein).

Mais suite aux prochains épisodes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s