Matériel – Upgrade et construction – L’assemblage

Une fois le chariot et les cuves/pompes/brûleurs achetés, restait à assembler le tout.
En premier lieu, je souhaitais avoir ce qu’on appelle communément une « bleed valve » pour purger l’air du circuit et éviter que la pompe cavite.

Comme les pompes sont magnétiques, celles-ci comptent en premier sur un mouvement initial gravitaire du liquide vers l’entrée. Si de l’air se trouve là, la pompe va caviter (tourner à vide) et c’est pas très bon.

Donc le principe est, pour les deux pompes en sortie de mettre un té, et sur ce té de mettre d’une part une « bleed valve » qui permette de purger avec un raccord cannelé classique, d’autre part un coude permettant de remonter et une vanne controlant le débit en sortie.

Voilà à quoi ça ressemble sur la tête de la pompe (inox)

jpeg_20180302_154607.jpg

Je précise inox, car j’avais initialement bêtement acheté une pompe avec une tête en plastique. Il n’y avait plus que ça. Hors, le mouvement qui actionne les pompes génère un certain levier qui entraine une rotation complète du té, forçant sur le pas de vis.

Le résultat :

IMG_20180222_183522.jpg
Emoji sad face

Certains disent que j’y suis allé comme une brute. C’est pas faux. Je me dis rétrospectivement que je pourrais corriger ce mouvement de rotation en mettant en premier lieu un camlock en sortie de pompe permettant de désolidariser totalement la structure, et en « verrouillant » la rotation par appui sur la structure (cf. ci-dessous). Autre avantage : si ça se débranche, c’est que c’est lavable facilement.

Une fois le montage tuyauterie fait, l’idée était de fixer les pompes légèrement en dessous des cuves, sur un rack solidarisé au chariot (donc à la structure). N’étant pas bien sûr de pouvoir percer, et n’étant pas très confiant sur l’intégrité structurelle du merdier si je perçais, à force de discussion j’ai suivi les conseils de Glorfindelrb dont le dessin est ci-dessous :

image.png

En attendant, moyen du bord, serflex pour le premier brassage :

Achat de plat perforé et d’antidérapant plus tard, voici la tête de la structure (quelques petits trucs ont changé depuis mais rien de structurant) :

J’ai vaguement corrigé le mouvement de rotation en m’assurant qu’il y ait un appui via un petit assemblage de rien du tout :


Tuyaux branchés, donc, ça rend ma foi plutôt pas mal. Y a du taf’ sur la longueur des tuyaux mais c’est acceptable.

La suite, c’est les petits ajouts et la vue d’ensemble !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s