Dwarf Fortress – Relievedboard – Année 3

Après les aventures rocambolesques de Relievedboard sous la direction de Ark, nous revoilà pour une troisième année sur Relievedboard.

Petit tour d’horizon de la brasserie :

  • Une seconde salle pour brasser a été lancée. Fort bien, ma foi, plus y a à boire, mieux c’est,
  • Ark a décidé de mettre en place une milice brassicole. On aurait entendu dire que d’aucuns viendraient piquer dans les stocks de bine,
  • L’industrie métallurgique a été lancée. On va enfin pouvoir forger ces camlocks.

Malheureusement, il y a eu quelques petits accidents. Dont un gila garou, Tofito, qui tua d’un geste maléfique Noar, mais fut mis à terre par bazoo.

Ils reposent ici :

image.png

Un hôtel, permettant à tous et à toutes de goûter les produits de notre brasserie, a été créé. Un barde amateur, spécialiste du air guitar, Jean-Luc, s’y produit régulièrement.

Selection_006.png

Ma première priorité était d’en terminer une fois pour toute avec ces odieurs voleurs de boisson. Bazoo n’ayant de cesse de se plaindre qu’il ne pouvait déguster ses bouses paisiblement, j’ai donc décidé de construire une prison :

Selection_007.png

Mais ce n’est pas parce qu’une prison se construit que la vie s’arrête pour autant. Zas Asobnugreth, un mec un peu allumé, se prit de passion soudaine pour la couture et décida de concevoir une cape ma foi plutôt pas mal :

Selection_009.png

Bon alors effectivement, c’est un peu une cape SM avec du cuir menaçant d’escargot géant, mais ça envoie pour les soirées transformistes :

Selection_010.png

C’est cependant le moment que choisit le peuple pour se rebeller. Nous en avions gros, des élucubrations de alks. De toutes façons on ne comprenait pas ce qu’il disait.

kaamelott-on-en-a-gros.gif
Reconstitution de bazoo et l’hermine se plaignant de alks

Dépité, alks se retira penaud et fit place au nouveau maire, Moldath qui s’empressa de nous demander de construire un truc à la con :

Selection_011.png

Tout se passait plutôt bien à la brasserie depuis la nouvelle direction. Pas de nouveau vol identifié. Les stocks montaient. C’est alors qu’apparu l’horrible Forgotten Brett que voilà, sous la forme d’un termite poilu géant :

Selection_012.png

Cependant, pas d’accès identifié à la brasserie, donc sauf maladresse, tout devrait aller.
La vie continuait. Ark, dans sa passion usuelle pour ce qui pousse, faisait des petits dessins rigolos sur les murs :

Selection_014.png

Ainulindale quant à lui, préférait les choses plus grandiloquentes :

Selection_015.png

C’est alors que dans toute la brasserie des cris rententissant se firent entendre. Des bruits de coup, des chocs mous et secs, mais impossible de dire d’où ça venait.
Nous avons cependant réussi à reconstituer les éléments ultérieurement. Aiseant, marchant d’un pas leste dans les escaliers avec quelques bouteilles pour le dîner du soir, avait trébuché dans les escaliers et déclenché une forme d’éboulement la faisant tomber dans la cave. Dès lors, la Forgotten Brett s’était jetée sur elle. C’était sans compter qu’Aiseant sait se défendre …

Selection_016.png

Malheureusement, malgré sa très grande force, un coup malheureux et elle tomba, abattue par un termite géant qui avait rongé son arbalète.
En toute hâte nous décidâmes de monter une expédition pour la sauver, mais nous ne retrouvâmes que son corps.

Jackused devint fou. Dans une rage à toute épreuve il fendit de son arme, sauta tantôt à gauche et tantôt à droite, afin d’achever cette bête qui nous avait prise une de nos amies.

Selection_018.png

La vie continuait. Pendant que certains fabriquaient de beaux objets :

Selection_017.png

D’autres, en mal de boisson stimulante, gravaient des images de chicorée :

Selection_019.png

Nous nous rendîmes alors compte qu’un d’entre nous était pris de délires de grandeur, tout absorbé par ces délires de pureté. Il en vint même à concevoir une image de lui-même en or, pardonnez le peu :

Selection_020.png

Malgré tout cela, comme dit précédemment, la vie continuait. Le printemps était là et les hormones faisant leur effet, Jean-Luc et bacco, d’un amour profond, concevirent Penn-Maen :

Selection_021.png

bazoo, jaloux de n’avoir su conquérir le coeur de Jean-Luc, décida de se venger en créant une image de lui-même lui aussi. Il n’était pas question que seul Gamb puisse se glorifier !

Selection_023.png

Apparement, il avait envie d’une fondue :

Selection_024.png

C’est alors que, printemps aidant, nos poules décidèrent que couver, c’était bon, c’était fait. Il y allait avoir du nuggets au menu bientôt :

Selection_025.png
CHICKPLOSION

bazoo, encore celui-là, fut alors aux prises connement avec un crocodile des cavernes. Sur un coup de tête, il lui colla un coup de pioche sur le museau et dit « puisque c’est comme ça, j’me casse ! ». Et il s’enferma dans son atelier, pissant le sang, en se trainant par terre (nous suspections un abus de barley wine) :

Selection_027.pngSelection_028.png

Nous l’entendions gueuler « j’ai besoin de ci, j’ai besoin de ça, faites pas chier laissez passer, handicapé ! ».
Quelques bricolages plus tard, il nous montrait une belle pierre à moudre, « Helpedsilenced » en nous disant qu’il aurait beau se faire virer des caves, il était pas né celui qui pourrait le bannir du frigo à bière, quitte à concasser son propre grain pour la faire :

Selection_029.png

Malgré tout, on voit qu’il se rappelait encore de ses malheurs avec la Forgotten Brett.

Même Ainulindale, dans sa grande sagesse, se rappelait de ce qui était arrivé à bazoo, et commémorait le « Grand vidage » par une gravure :

Selection_031.png

N.Master, quant à lui, préférait célébrer nos nains tombés pour la cause, en l’occurence Noar, de la main fourbe de Tofito le garou :

Selection_032.png

Mais déjà, l’hiver était venu. Notre brasserie avait bien changé. Une enceinte la protégeait maintenant totalement de l’extérieur, et elle pouvait se refermer sur elle-même par le biais d’un pont levis.
La zone de travail s’était considérablement agrandie, et quelques perçages deci-delà aidaient à dissiper les chaleurs de fermentations un peu trop vives.
Enfin, pour éviter les couchages à la sauvage en mode HopStock, un grand couchage avait été excavé, ainsi qu’une salle pour nos statues où nous pourrions commémorer nos grands brassins, et une librairie où entreposer nos savoirs.

Il est à présent temps de repasser la sauvegarde à Ark, qui part de cet état là :

Selection_036.png

Y a à boire et à manger ! On va pas mourir de ça…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s